Publié le 30 Novembre 2013

Quand je pense peinture, je pense à l'un de mes peintres préférés; Toulouse-Lautrec. Ce dernier a été incarné plusieurs fois au cinéma. L'une de ses apparitions les plus connues est celle de Moulin Rouge, film niché au coeur du Paris de la fin du XIXe.

 

 

Ciné review : Moulin Rouge

Détails :

Titre : Moulin Rouge!

Réalisateur : Baz Lhurmann

Année de sortie : 2001

Casting ;

Nicole Kidman : Satine

Ewan McGregor : Christian

Jim Broadbent : Harold Zidler

Richard Roxburgh : Le duc

John Leguizamo : Toulouse Lautrec

Ciné review : Moulin Rouge

Synopsis

Christian mène une vie bohème dans le Montmartre de la fin du XIXeme. C'est un écrivain en panne d'inspiration, qui passe son temps à faire la fête et philosopher sur les théories de la vie avec ses amis artistes tel Toulouse Lautrec. Son appartement est niché dans un immeuble se trouvant à quelque pas du très célèbre Moulin Rouge, cabaret où va s'encanailler le tout Paris et où la fête bat son plein. Lors d'une soirée dans ce monument parisien, Christian tombe sous le charme de la star du show, Satine. Cette dernière ne laisse cependant pas de marbre beaucoup d'hommes; y compris le duc qui voit en elle une épouse. Le cabaret étant dans une situation financière préoccupante, Ziegler, mentor et patron de la jeune femme, organise une rencontre entre celle ci et le duc qui pourrait être une roue de secours pour Ziegler. Cependant, Christian réussit grâce à ses amis à rencontrer Satine avant le duc. Malgré le différents point de vue, lui étant bohème et romantique, elle plutôt carriériste et aimant le luxe, Satine tombe sous le charme de Christian et de ses poèmes. Afin de pouvoir continuer leur relation sans éveiller les soupçons du duc, Satine fait embaucher Christian comme auteur du prochain spectacle du cabaret. Le duc s'apperçoit cependant de la supercherie et fera tout pour garder Satine qu'un autre malheur menace.

Ciné review : Moulin Rouge

Les plus:

- L'artistique du film est impeccable. Baz Luhrmann nous dépeint un Paris glamour-rock Les costumes, le maquillage et les décors crée une ambiance particulièrement bohème où se mêlent le french cancan, le tango et le rock. La bande sonore est excellente, avoir réuni tout d'abord 4 divas (Christina Aguilera Mya Pink et Lil Kim) sur le même morceau. Le reste de la bande annonce acceuille entre autre U2, David Bowie Massive attack. On y entend des tubes rock remixés (Roxane, The Show must go on, Your song...)

- On rentre assez vite dans l'histoire, ca fait pleurer dans les chaumières. Ce film utilise les ingrédients principaux pour une histoire efficace. Amour impossible, argent, rivalité et une mort a la fin pour faire braire.

- Nicole Kidman est à l'apogée de sa carrière entre "Les autres" et "The Hours" une époque ou elle ébouie les écrans. Ewan McGreggor jongle entre film indépendants et blockbusters. En plus de leurs talents d'acteur ils poussent tous les deux la chansonnette avec succès.

- Le film est énergique, Moulin rouge est avant tout un film où en prend plein les yeux.

Ciné review : Moulin Rouge

Les moins

- En y réfléchissant bien, monsieur Lhurmann, bien qu'il le fait avec talent, en revient toujours au même genre d'histoire. Des amours impossibles (Satine & Christian, Roméo + Juliette, Gatsby & Daisy) qui vivent leurs amours, connaissent des embuches et toujours avec la mort d'au moins l'un des deux à la fin. De plus il adapte souvent au cinéma et ne fait pas de création originale.

- Pour ceux qui ne se laissent pas prendre l'histoire est terriblement niaise. Elle est remplie de bons sentiments et on devine la fin de film avant de l'avoir vu. Le scénario est finalement un peu léger.

Ciné review : Moulin Rouge

Bonus

- Dans les rôles principaux ont été pressentis Catherine Zeta Jones, Renée Zelwergger, mais aussi les chanteuses Sophie Ellis Bextor et Sharleen Spiteri pour Satine et Hugh Jackman, Jake Gyllenhaal, Heath Ledger ou encore Ronan Keating pour Christian.

- La parure que porte Nicole Kidman coute près de 1 million de Dollar et est la parure la plus chère fait spécialement pour un film.

- Pour faire paraitre John Leguizamo plus petit, les scènes étaient tournées d'un angle le faisant apparaitre plus petit que les autres ou il jouait sur les genoux.

- Film d'ouverture à Cannes en 2001

- Nicole Kidman porte une perruque tout le long du film

- Nicole dû abandonner le premier rôle du film Panic room à cause de ses blessures.

Ciné review : Moulin Rouge

Bon film

Julien

Voir les commentaires

Rédigé par Julien

Publié dans #Movie review

Repost 0

Publié le 29 Novembre 2013

Une fois n'est pas coutume, cette semaine nous n'allons pas nous pencher sur la carrière d'un acteur mais plutôt d'un réalisateur. Aujourd'hui, 29 novembre Joël Cohen fête ses 59 ans, l'occasion de parler de cinq film réalisés avec son frère Ethan.

Focus sur les frères Cohen

- Fargo (1996)

En plein hiver, Jerry Lundegaard (William H Macy), un vendeur de voitures d'occasion à Minneapolis, a besoin d'un prêt de Wade Gustafson, son riche beau-père. Endetté jusqu'au cou, il fait appel à Carl Showalter et Gaear Grimsrud, deux malfrats, pour qu'ils enlèvent son épouse Jean. Il pourra ainsi partager avec les ravisseurs la rançon que Wade paiera pour la libération de sa fille. Mais les choses ne vont pas se dérouler comme prévu

Film marquant plutôt bien le style des frères Cohen, un mélange entre le thriller et la comédie. Frances McDormand y jour une shérif enceinte jusqu'au cou qui découvre les malfaiteur, et qui mettra toutes ses hormones au profit de son métier. Rôle hilarant qui vaut un oscar à la femme à la ville de Joel Cohen. Petit mention spéciale à une gueule du cinéma des frères Cohen, Steve Bucemi, excellent acteur.

Focus sur les frères Cohen

- O'brother, Where art thou? (2000)

Dans l'État du Mississippi, durant la Grande Dépression, trois prisonniers s'échappent de prison. À leur tête, le gentil et beau-parleur Ulysses (Georges Clooney) est entouré du simple d’esprit et optimiste Delmar (Tim Blake Nelson) et du râleur et sanguin Pete (John Turturro). Ulysses a convaincu ses compagnons auxquels il était enchaîné de s'évader pour retrouver le magot d’un braquage de banques s'élevant à un million deux cent mille dollars. Ils se lancent alors dans un long périple à travers l'État du Mississippi, traqués par le shérif Cooley.

Mon film favori des frères Cohen, ce film apparait comme une version de l'odyssée avec Ulysses (Clooney) voulant retrouvez sa femme (Holly Hunter) et rencontrant des embuches comme les sirènes... Les personnages sont pas mal travaillés, et l'artistique est assez pointu, notamment grâce à la bande originale très country, bluegrass et folk composée, excusez moi du peu Alison Krauss, Emmylou Harris ou encore the Stanley Brothers. Gros coup de cœur.

Focus sur les frères Cohen

- No country for old men (2006)

Texas, 1980. Alors qu'il chasse près de la frontière du Mexique, Llewelyn Moss (Josh Brolin) découvre par hasard les cadavres d'une bande de trafiquants de drogue et une mallette contenant deux millions de dollars dont il s'empare. Il se retrouve poursuivi par Anton Chigurh (Javier Bardem), un tueur psychopathe engagé initialement pour récupérer l'argent, et le shérif Bell (Tommy Lee Jones), un homme vieillissant et désabusé...

Film le plus noir de la carrière des frères Cohen, et qui a marqué le plus les esprits. Le personnage du tueur fou (Javier Bardem) est l'un des plus effrayant du cinéma américain (et pas que à cause de son look). Casting trois étoile (Bardem, Brolin, Lee Jones, McDonald) les frères Cohen marquent encore une fois plus par la richesse de ses personnages que par leur scenarios. Une plongée dans le Texas des années 80.

Focus sur les frères Cohen

- Burn After Reading (2007)

Osborne Cox (John Malkovich) est un analyste à la CIA en difficulté ; sa femme, Katie (Tilda Swinton), s'adonne peu à la compassion ; Harry Pfarrer (George Clooney) est un marshal fédéral assez porté sur le sexe ; Linda Litzke et Chad Feldheimer (Frances McDormand et Brad Pitt) sont employés du club de remise en forme Hardbodies Fitness, et ils vont découvrir un CD appartenant à Osborne Cox, ce qui ne rassure pas le directeur de la salle de sport, Ted Treffon (Richard Jenkins), qui est amoureux de Linda. Tout ce petit monde va se trouver mêlé pour des aventures trépidantes au cœur de quelques maux de la société américaine

Ils ont sorti le grand jeu! En dehors d'habitués comme Clooney et McDormand, on retrouve les non moins célèbres Brad Pitt, Tilda Swinton et George Clooney. Comédie plutôt bien ficelée et assez grinçante.

Focus sur les frères Cohen

- True Grit (2010)

1870, juste après la guerre de Sécession, sur l'ultime frontière de l'Ouest américain. Seul au monde, Mattie Ross (Hailee Steinfeld), 14 ans, réclame justice pour la mort de son père, abattu de sang-froid pour deux pièces d'or par le lâche Tom Chaney (Josh Brolin). L'assassin s'est réfugié en territoire indien. Pour le retrouver et le faire pendre, Mattie engage Rooster Cogburn (Jeff Bridges), un U.S. Marshal alcoolique. Mais Chaney est déjà recherché par LaBoeuf (Matt Damon), un Texas Ranger qui veut le capturer contre une belle récompense. Ayant la même cible, les voilà rivaux dans la traque. Tenace et obstiné, chacun des trois protagonistes possède sa propre motivation et n'obéit qu'à son code d'honneur. Ce trio improbable chevauche désormais vers ce qui fait l'étoffe des légendes : la brutalité et la ruse, le courage et les désillusions, la persévérance et l'amour.

Encore un film bien encré dans l'Amérique profonde, les frères Cohen réussissent a remettre le Western au gout de jours (sans tomber dans le ridicule comme Cowboy et Envahisseurs). Les acteurs se battent pour figurer dans un de leurs film (Bridges et Brolin pour la seconde fois, Damon pour la première). Un remake clairement intéressant

Focus sur les frères Cohen

Voir les commentaires

Rédigé par Julien

Publié dans #Focus

Repost 0

Publié le 28 Novembre 2013

Aujourd'hui une petite recette, la semaine est chargé et je n'ai pas trop eu le temps pour une recette plus longue.

J'ai découverts les mugcakes récemment et j'avoue qu'en cas d'urgence ou de gourmandise ils sont fort pratiques ces petits cakes.

Browgie: Mugcake au chocolat

Ingrédients:

  • 40 g de beurre
  • 40 g de chocolat noir
  • 1 oeuf
  • 30 g de sucre
  • 20 g de farine
Browgie: Mugcake au chocolat

Faire fondre le chocolat et le beurre dans un mug au micro-onde.

Ajouter le sucre et mélanger.

Ajouter l'oeuf et mélanger à nouveau.

Ajouter la farine.

Faire cuire au micro-onde 50 secondes.

Voir les commentaires

Rédigé par Yohann

Publié dans #Cuisine

Repost 0

Publié le 27 Novembre 2013

Bonjour,

Les grosses sorties ciné débarquent enfin cette semaine, blockbusters et film attendus, voici mon opinion pour cette semaine.

Top : The Immigrant (James Gray)

Ewa et Magda, deux sœurs polonaises, quittent leur pays pour New York en 1921. Alors que Magda est internée pour tuberculose, Ewa (Marion Cottillard) rencontre bientôt Bruno (Joaquin Phoenix) qui la prend sous son aile et qui l'amènera vers la prostitution. Elle rencontrera bientôt Orlando (Jeremy Renner), un magicien, qui sera une lueur d'espoir pour la jeune femme.

Une nouvelle collaboration entre le réalisateur (James Gray) et l'acteur (Joaquin Phoenix). Ce duo a été plutôt convainquant par le passé (the yards, la nuit nous appartient, two lovers). Un casting complété par Marion Cottillard (cocorico) et Jeremy Renner. De plus l'histoire se passe dans le New York des années 20, époque assez interéssante à mon gout et d'une manière plus réaliste que dans Gatsby non?

Flop : Hunger Games - L'embrasement (Francis Lawrence)

Gagnant des 74eme Hunger Games, Katniss (Jennifer Lawrence) et Peeta (Josh Hutcherson) effectuent la tournée des vainqueurs dans les différents districts avant de se plonger dans les 75ème Hunger Games, une bataille à mort opposant 24 des vainqueurs des Hunger Games passés.

Je pense m'attirer des ennemis ici mais je n'ai pas vraiment aimé le premier. J'ai trouvé l'idée intéressante, bien que vachement inspiré de Battle royal, mais d'une longueur interminable. Je ne vois pas en quoi changerai ce deuxième volet, dommage.

A surveiller : La marche (Nabil Ben Yadir)

En 1983, dans une France enclin au racisme, trois jeunes adolescents et un prêtre
lancent une marche de plus de 1000 km entre Marseille et Paris. Malgré les difficultés et les oppositions, les mouvement arrivera a destination avec plus de 100 000 personnes.

On entend beaucoup parler de cette histoire en ce moment, mais dans le climat actuel, elle est particulièrement d'actualité. Un film qui permet de retracer une fait divers mais qui pourra peut être donner des idées à certains.

 

Bonne semaine ciné

 

Voir les commentaires

Rédigé par Julien

Publié dans #Sortie ciné

Repost 0

Publié le 26 Novembre 2013

Ce week end pour le petit déjeuner je cherchais une recette qui sorte un peu de la routine pancakes ou muffins et en surfant sur internet j'ai finit par trouver.

J'ai trouvé cette recette sur le blog chocociframboise.

Et le résultat est vraiment très bon et ces brioches ont été mangé en très peu de temps.

Elles sont aussi très bonnes pour le gouter.

Brioches roulés aux myrtilles & Nutella

Ingrédients:

  • 350 g de farine
  • 8 g de levure boulangère en poudre
  • 1 oeuf
  • 150 mL de lait
  • 50 de sucre
  • 50 g de beurre
  • Pâte à tartiner
  • 150g de myrtilles
Brioches roulés aux myrtilles & Nutella

Tiédir le lait et délayer la levure dedans.

Couvrir et laisser reposer 10 minutes.

Dans un saladier mélanger mélanger la farine, le sucre et l'oeuf.

Verser le lait mélangé à la levure et le beurre.

Mélanger jusqu'à l'obtention d'une boule de pâte et laisser lever 1h à 1h30 sous un linge humide jusqu'à ce que la pâte est doublé de volume.

Dégazer la boule de pâte et l'étaler en formant un rectangle de 5mm d'épaisseur.

Recouvrir la pâte de pâte à tartiner et parsemer de myrtille.

Rouler la pâte en boudin très serré.

Couper des portions de 5cm de large environ et les déposer sur une plaque de cuisson.

Laisser reposer 30min environ. Les briochettes doivent gonfler.

Préchauffer le four à 180°C.

Enfourner pour 15 min de cuisson environ.

A la sortie du four, les roulés doivent être bien dorés.

Voir les commentaires

Rédigé par Yohann

Publié dans #Cuisine

Repost 0

Publié le 25 Novembre 2013

Bonjour,

Le cinéma est considéré comme le 7éme art, il est donc normal qu'il rende hommage à ses prédécesseurs, notamment le 3ème; la peinture. De nombreux films parlent soit d'un peintre, soit d'un tableau ou encore de la peinture en général. Petit alentours sur mes 5 films parlant de peinture.

5. Minuit à Paris (Woody Allen - 2011)

Gil et Inez (Owen Wilson et Rachel McAdams) sont deux jeunes américains sur le point de se marier. Ils se retrouvent à Paris, en même temps que les parents d'Inez. Au contact de cette ville, leur route se sépare peu à peu, elle se rapproche de ses parents et de son ex fiancé, suffisant et imbus de lui même, lui tombe sous le charme de la ville et aspire à une vie plus simple. Lors d'une promenade, il se retrouve transporté dans un Paris du début du siècle. Il y rencontre tous les intellectuels et artistes de cette époque dont les Fitzgerald, Picasso, Hemingway, Gertrude Stein, Dali, Buñuel ... il se sent alors appartenir à cette époque.

Comme à son habitude, Woody Allen est un peu cliché sur l'image qu'il a de l'Europe. Mais contrairement à Vicky Christina Barcelona, cette fois ci, ça passe. Il arrive assez bien à recréer l'ambiance que l'on peut imaginer de ce Paris des années 30. Rapport avec la peinture? Quelques un des plus grands peintre sont dépeints dans ce film : Salvador Dali (Adrian Brody) Pablo PIcasso (Manuel Di Fonzo), Toulouse Lautrec, Gaughin, Degas...

Top 5 : Du 7ème au 3ème art

4. Le sourire de Mona Lisa (Mike Newell - 2004)

Dans les années 1950, Katherine Watson (Julia Roberts), jeune enseignante arrive au Wellesley College, une université pour femmes. Elle vient y enseigner l'histoire de l'art. Elle se rencontre très vite que ses étudiantes (Kirsten Dunst, Maggy Gyllenhaal, Ginnifer Goodwin, Julia Stiles...) sont encrées dans une bonne société qui les force à se marier et à fonder une famille en oubliant leurs perspectives de carrière. Grace à ses méthodes peut conventionnelles, elle essaiera de se faire accepter et de changer les mentalités.

Même si le thème principal du film est la place de la femme dans les années 50 et la lutte contre les bonne mœurs, Julia Roberts y enseigne l'art et les étudiantes s'ouvre à l'étude de différentes œuvres.

Top 5 : Du 7ème au 3ème art

3. Frida (Julie Taymor - 2002)

Le film raconte les tumultes de la vie de Frida (Salma Hayek) depuis sa vie étudiante, son accident, sa relation puis son mariage tourmenté avec le peintre Diego Rivera (Alfred Molina) et son œuvre.

Il s'agit du biopic des deux peintres mexicains les plus connus. Certainement le rôle de la vie de Salma Hayek. Le film, en plus de retrasser la vie artistique des deux peintres, nous montre toute une époque entravée par des faits historiques.

Top 5 : Du 7ème au 3ème art

2. Séraphine (Martin Provost - 2008)

En 1912, Wilhelm Uhde (Ulrich Tukur), collectionneur allemand, particulièrement proche de Picasso et du douanier Rousseau, s'installe dans une maison à Senlis. Il prend a son service, Séraphine (Yolande Moreau), une pauvre femme de ménage de 48 ans. Il découvre quelque temps plus tard, une peinture sur bois sur laquelle il craque. Il découvre par la suite que l'auteure de cette toile est Séraphine. Une relation particulière va alors se créer entre le collectionneur et sa domestique.

Un deuxième césar pour Yolande Moreau qui nous prouve une nouvelle fois qu'elle peut être aussi convaincante dans un registre dramatique que comique. C'est un biopic nous prouvant que la peinture peut élever et qu'un don n'est pas une question de classe sociale.

Top 5 : Du 7ème au 3ème art

1. La jeune fille à la perle (Peter Webber - 2003)

AU XVII siecle, à Delf, Griet (Scarlett Johansson) se fait engagée comme domestique dans la maison du peintre Johannes Vermeer (Colin Firth). Elle attire très vite la jalousie de la maitresse de maison, et l'antipathie de l'ainée des filles du peintre. Ce dernier la fait vite entrer dans son monde et elle devient la muse parfaite qui redonnera l'inspiration au peintre.

Plus qu'un biopic sur le célèbre peintre hollandais, la jeune fille à la perle est aussi un biopic sur l'œuvre du même nom (célébrèment repris pour une marque de yaourt). Rôle marquant pour la carrière de Johansson comme de Firth, le film nous dépeint le système de création d'une toile, de part les commandes et les mécènes. L'art n'est pas qu'une question de créativité mais aussi une question économique.

Top 5 : Du 7ème au 3ème art

Voir les commentaires

Rédigé par Julien

Publié dans #TOP 5

Repost 0

Publié le 24 Novembre 2013

Rédigé par Yohann

Publié dans #Inspiration

Repost 0

Publié le 22 Novembre 2013

Et oui quand on pense à l'océan, on imagine tous un gros paquebot et une diva s'époumonant sur la proue. Et oui gros classique on va parler aujourd'hui du Titanic.

 

♫ ♪Celine Dion-My Heart Will Go On

Ciné Review : Titanic

Détails

Titre : Titanic

Réalisateur : James Cameron

Année de Sortie : 1997

Casting :

Leaonardo Dicaprio - Jack Dawson

Kate Winslett - Rose DeWitt Bukater

Billy Zane - Caledon Hockley

Kathy Bates - Molly Brown

Frances Fisher - Ruth DeWitt Bukater

Bill Paxton - Brock Lovett

Bernard Hill - Le Commandant Smith

Gloria Stuart - Rose agée

Ciné Review : Titanic

Synopsis :

En 1912, le Titanic, le plus grand et le plus luxueux paquebot au monde est prêt à partir pour son voyage d'inauguration. Rose (Kate Winslett), jeune aristocratique, embarque avec son milliardaire de fiancé Cal (Billy Zane), et son autoritaire mère (Frances Fisher). Elle retrouve en première classe, la haute société de l'époque. De son coté Jack (Leonardo Dicaprio), artiste sans le sous, gagne avec son ami, ses billets pour la 3ème classe au poker. Lors du voyage, Jack remarque au loin la jeune femme. Un soir, alors qu'elle se sent oppressée par sa vie, Rose décide de mettre fin à ses jours. Jack s'en apercevant, courre à sa rescousse. Les deux jeunes gens commencent alors une relation, d'abord d'amitié puis d'amour malgré leurs deux mondes opposés. Cette histoire rencontrera des difficultés de part l'opposition de la famille de Rose mais aussi car la paquebot heurte un iceberg qui le fera couler, lui et plus de la moitié des passagers.

Ciné Review : Titanic

Les Plus.

. Pour un classique c'est un classique. La force du film est d'avoir mélangé une tragédie humaine qui s'est réellement passé et de l'avoir romancé avec une fiction certes simple mais efficace. James Cameron nous dépeint dans ce film la vie des différentes classes sur le paquebot. Il place d'ailleurs des personnages ayant réellement existé avec la place qu'ils avaient sur le navire; Molly Brown, John Jacob Astor, Guggenheim... La fiction liée au film, l'histoire d'amour entre Jack et Rose, n'est qu'une de ses simples histoires d'amour impossible, mais bon c'est une histoire bien jouée et qui parle à tout le monde.

. L'artistique du film est incroyable. Le réalisateur et ses équipes ont fait attention à chaque détail. Les costumes de Deborah Lynn Scott sont incroyables et le décor du bateau est très bien retranscrit. Les effets spéciaux sont très réalistes et l'adrénaline monte réellement lors du naufrage.

. Cameron a fait appel à un casting 4 étoiles. La notoriété de Leonardo Dicaprio a explosé gâce au film, le faisant l'un des acteurs les plus bankable (son cachet est passé de 2,5 millions pour Titanic à 20 millions pour "La plage). Ce n'est pas non plus le premier long métrage de Kate Winslett (déjà nominée pour "Raison et sentiments") mais elle est dès lors considérée comme l'une des meilleures actrices de sa génération. Le reste du casting n'est pas sans reste; Kathy Bates (oscarisée pour Misery), Bernard Hill (Le seigneur des anneaux) Frances Fisher (Impitoyable) ...

Ciné Review : Titanic

Les moins

Et oui il faut bien trouver quelque moins.

- La durée; et oui ok c'est une sacrée œuvre mais bon le film dure plus de 3h, un peu long quand même. Même si beaucoup de scènes (parfois assez intéressantes) ont été coupées, il y avait certainement moyen de couper un peu plus le film.

- Le scénario est peut être un peu prévisible. Le coté bipolaire des classes est peu être un peu fort (les gentils pauvres et les méchants riches). Même quand un riche est ouvert et agréable (Molly Brown), il s'agit d'un nouveau riche. Dès le début du film, on sait que les deux personnages tomberont amoureux, que le fiancé ne se laissera pas faire, et qu'ils s'aimeront a la fin, même si la mort les sépare. Petit point too much, lorsque la vieille Rose jette son collier "le cœur de l'océan", les raisons sont quand même troubles et puis, autant d'argent jeté à l'eau, c'est un peu triste non.

Ciné Review : Titanic

Détails :

. Titanic est l'un des trois films ayant reçu 11 oscars (après Ben Hur et avant le Seigneur des anneaux - le retour du roi). Le film n'a cependant reçu aucun prix dans les catégories d'interprétation (seules Kate Winslett et Gloria Stuart étaient nominées)

. Un professeur et des historiens ont été engagés pour le film afin de le rendre plus réalistes. D'une part pour les faits historiques et d'autre part pour le style de vie de l'époque. Les acteurs ont du apprendre a parler et à rire comme à l'époque, ils ont du apprendre les gestes et le femmes ont du apprendre à porter un corset.

. Ce ne sont pas les mains de Leonardo Dicaprio qui dessinent Rose, mais celles de James Cameron. Lors de cette scène, Leonardo fait une erreur en demandant à Rose de l'allonger sur le lit plutôt que sur le divan. Cette erreur a été gardée pour le film.

. Matthew McConnaughey et Macauley Culkin ont été pressenti pour le rôle de Jack. Michael Caine pour le rôle du commandant, la chanteuse Reba McEntire pour Molly Brown. enfin pour le rôle de Rose, les producteurs ont pensé à Gwyneth Paltrow ou encore Claire Danes. Cette dernière fut écartée car elle venait de former un couple à l'écran avec Dicaprio dans Roméo + Juliette.

. Même si James Cameron ne voulait pas de chanteuse pour la bande originale, les chanteuses Enya et Dolores O'riordan (Cranberries) ont été approchées.

Ciné Review : Titanic

Voir les commentaires

Rédigé par Julien

Publié dans #Movie review

Repost 0

Publié le 22 Novembre 2013

La mer qu'on voit danser ... ah qu'elle est belle la mer, on a du mal a la quitter (bon ok j'habite à coté de la mer) mais elle peut être aussi belle que dangereuse. Et le cinéma nous le prouve. Voici le top 5 des films ou il ne fallait pas zapper les cours de natation.

5. Pirates des Caraibes (Gore Verbinski - 2003)

Jack Sparrow (Johnny Depp), un pirate excentrique, décide de voler un bateau dans la ville de Port Royal, mais il est arrêté lorsqu'il décide de sauver Elizabeth (Keire , jeune aristocratique, tombée à la mer. Le soir même, les pirates attaquent la ville, en enlevant la jeune Elizabeth, détentrice d'une médaille pouvant les sauver de la malédiction qui pause sur eux. Jack Sparrow et le jeune Will Turner (Orlando Bloom), soupirant d'Elizabeth, se mettent alors à la poursuite des pirates.

Il ne vaut mieux pas se jeter dans ce genre d'expédition sans savoir nager. Et oui quand on est en mer on tombe vite à l'eau ou on est vite jeté au requins. Johnny Depp apporte toute sa fantaisie à Jack Sparrow et le film met tout le monde d'accord, jeunes comme moins jeunes, un film de pirate devenu culte.

Top 5 : Fallait suivre les cours de natation

4. Good Morning England (Richard Curtis - 2009)

Dans les années 60, l'Angleterre est à l'heure du sex, drogues & Rock'n'roll. Les autorités décident de mettre un frein à cette culture. Au large des cotes anglaises, un bateau diffuse tous les derniers tubes rock, il s'agit de la radio pirate le plus populaire, écoutée par la moitié du pays. Plus les animateurs, plus excentriques les uns que les autres, deviennent célèbres, plus le gouvernement enrage et ferait n'importe quoi pour se débarrasser de ses rebelles

A la mer du Nord (celle la je la connais bien), elle est vraiment belle. Ce film est une ode à la musique rock, avec une bande son de choix (Cat Stevens, the Who, David Bowie, Jimi Hendrix) et un casting de choix (Bill Nighy, Rhys Ifans, Phillip Seymour Hoffman, Kenneth Brannagh...). Et bon ca semble plutôt cool d'habiter sur ce bateau. Elle est belle la mer quand deux personnages font un duel en haut du mat (ca me donne froid dans le dos). Mais quelle tristesse de le voir sombrer. Et oui même les comédies ont des scènes d'action.

Top 5 : Fallait suivre les cours de natation

3. La petite sirène (Studio Disney - 1989)

Ariel, dernière fille du roi Triton, le seigneur de mers, est une jeune fille aussi talentueuse que rebelle. Elle est en effet, malgré l'interdiction de son père, attirée par le monde des humains. Elle passe alors un pacte avec Ursulla, un sorcière vivant dans le corps d'une pieuvre. Ariel peut enfin jouir de jambes mais perd en contrepartie sa voix. Elle devra alors lutter contre cette malédiction et la sorcière.

Comment parler de la mer sans parler de la plus connue de sirène. C'est une histoire d'amour impossible entre un humain et une sirène. Ariel a son premier contact avec le prince Eric lorsque le bateau de celui ci fait naufrage. Elle le sauve de la noyade (et oui il ne s'est pas entrainé dans la piscine). Et puis on aimerait bien savoir nager parfaitement pour danser avec Sébastien le crabe "Sous l'océan".

Top 5 : Fallait suivre les cours de natation

2. L'aventure du Poséidon (Ronald Neame - 1972)

Le Poséidon, un paquebot de luxe, s'apprête à fêter la nouvelle année en plein océan. En pleine nuit; alors que la fête bat son plein; une lame de fon retourne la paquebot. Alors que les passagers décident de rester ensemble, dans la salle de bal, un petit groupe de survivant décide de monter vers la coque du navire.

L'aventure du Poséidon est le film catastrophe par excellence (et bien meilleure que son piètre remake des années 2000). C'est exactement le genre de film ou on se demande qu'est ce que j'aurai fait à leur place. En tout cas chapeau bas à Shelley Winters, grande actrice hollywoodienne, pour sa scène de natation.

Top 5 : Fallait suivre les cours de natation

1. Titanic (James Cameron - 1997)

En avril 1912, le Titanic, le plus grand et plus luxueux paquebot au monde, part de l'Angleterre à destination des Etats Unis. Le 14 avril 1912, le paquebot heurte un iceberg, ce qui provoque le naufrage et la mort d'un millier de passagers. En parallèle, sur le Titanic se joue l'histoire d'amour entre Jack, jeune homme sans le sous, ayant gagné son aller en 3ème classe au poker, et Rose, jeune aristocratique de 1ere classe, voyage avec son riche fiancé et une mère ultra rigide.

Et oui quand on pense mer, on pense Titanic. L'un des plus gros succès dans l'histoire du cinéma est l'un des film ou l'océan est le plus meurtrier. bon pour leur défense, les victimes sont certainement morts de froid avant de mourir noyés. L'océan est bel et bien dangereux.

Top 5 : Fallait suivre les cours de natation

Voir les commentaires

Rédigé par Julien

Publié dans #TOP 5

Repost 0

Publié le 21 Novembre 2013

Gâteau Vin rouge Chocolat

Avec le froid qui reviens et Noël qui approche il y a certains odeurs et saveurs qui me font envie. Le vin chaud et la cannelle en font parties.

Ce week end nous avons ouvert une bouteille de vin, qui à la dégustation s'est révélé être assez mauvaise. Et comme je n'aime pas trop jeter, j'ai décidé de trouver une recette de gâteau avec du vin rouge.

Cette recette je l'ai trouvé sur http://www.gourmandiseries.fr/ et le résultat et plutot assez surprenant

Gâteau Vin rouge Chocolat

Ingrédients:

  • 180 g de farine
  • 3 oeufs
  • 120 mL de vin rouge
  • 40 g de cacao amer
  • 125 g de beurre mou
  • 150 g de sucre
  • 100 g de chocolat noir
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 pincée de cannelle
  • 1/2 sachet de levure
Gâteau Vin rouge Chocolat

Préchauffer le four à 180°C.

Mélanger le beurre mou et les sucres dans un saladier jusqu'à ce que le mélange blanchisse.

Ajouter les oeufs et mélanger à nouveau.

Verser la farine, la levure, le cacao, la cannelle et mélanger jusqu'à l'obtention d'une pâte onctueuse.

Ajouter ensuite le chocolat coupé en petits morceaux.

Verser dans un moule beurré et fariné et enfourner pour 30 minutes environ.

Démouler une fois le gâteau refroidit.

Gâteau Vin rouge Chocolat

Voir les commentaires

Rédigé par Yohann

Publié dans #Cuisine

Repost 0