Focus sur Jack Nicholson

Publié le 8 Novembre 2013

Focus sur Jack Nicholson

5. Vol au dessus d'un nid de coucou 1975

Dans ce film Jack Nicholson se fait interner pour échapper à la prison. C’est un personnage de nature joyeuse mais au caractère bien trempé voir limite révolutionnaire. Il crée au sein du service une rébellion parmi les internés mais se heurte bien vite à l’abominable infirmière Ratched, l’infirmière en chef qui est bien décidé à mener le service comme bon lui semble.

Nicholson remporte son premier oscar bien mérité pour ce rôle. Il réussi à faire transparaitre dans ce personnage une certaine folie qui le suivra dans bon nombre de ses rôles (il joue quand même souvent des psychopathes)

Focus sur Jack Nicholson

4. Shining 1980

En parlant de psychopathe, voici l’un des ses rôles marquant dans le domaine. Nicholson joue Jack Torrence, un écrivain en manque d’inspiration qui accepte de partir avec femme et enfant dans un immense hôtel afin d’y être le gardien. Seul petit hic, l’hôtel est quelque peu … hanté et où le démon prend possession du corps de notre héro afin qu’il découpe en morceau sa famille bien aimée; une sorte d’Amytiville version grand hôtel coupé du monde par un hiver rude. De là sortent des scènes ayant traumatisé des générations entières. Petit conseil ne jamais laisser une hache près d’un père habité par une âme démoniaque.

Focus sur Jack Nicholson

3. Les sorcières d'Eastwick 1987

Dans ce film Nicholson apparait avec trois des plus belles femmes de l’époque (certaines ont pris quelque rides, d’autres ont de bon chirurgiens), à savoir Cher, Susan Sarandon et Michelle Pfeiffer. Elles jouent trois amies célibataires qui rencontrent le personnage joué par Nicholson. Elles découvrent petit à petit qu’elles sont des sorcières. Nicholson entreprend de séduire unes a unes les trois amies. Quand celles-ci décident de s’éloigner de lui par peur du danger qu’il incarne, il entreprend de les faire revenir vers lui, ce qu’elles refusent.

Une fois de plus Nicholson y joue le rôle d’un homme magnétique et séduisant mais affreusement abject et avec une part du mal en lui.

Focus sur Jack Nicholson

2. Batman 1989

Lorsqu’on parle du joker, les plus jeunes penseront forcément au regretté Heath Ledger (ou à une certaine marque de jus d’orange) mais bien avant lui Nicholson avait déjà incarné l’ennemi juré de Batman pour Tim Burton (collaboration qui amènera aussi au délirant Mars Attack). Le Joker est un pur mélange de folie et de méchanceté, deux caractéristiques des personnages incarnés habituellement par Nicholson.

Focus sur Jack Nicholson

1. Pour le pire et pour le meilleur 1997

Et oui c’est possible, Nicholson a aussi fait des comédies romantiques comme cette comédie (qui lui valu un oscar, et un aussi pour sa partenaire Helen Hunt … et oui tout est possible). Nicholson y joue un écrivain acariâtre bourré de TOC et complètement asocial qui se retrouve à s’occuper du chien de son voisin et qui petit à petit s’adoucie et se tourne vers les autres, notamment la petit serveuse du coin (Hunt).

Même dans ses comédies (Tout peut arriver, Sans plus attendre…) Nicholson n’est jamais consensuel et a toujours une part antipathique, force qui le classe dans ses acteurs qui ont traversé des décennies.

Focus sur Jack Nicholson

Rédigé par Julien

Publié dans #Focus

Repost 0
Commenter cet article

mymy cuisine 13/11/2013 20:23

Il était au top dans shining!